Animation : quelques trucs rapides

Centre d’énergie et personnalité

En animation, comme dans la vie, la personnalité est unique. Le meilleur moyen de la mettre en valeur est de la mettre en contraste avec une autre personnalité. Ainsi quand vous avez deux personnages ayant des personnalités distinctes, dans le même film ou la même scène, il est alors plus facile de mettre en valeur chaque personnalité (si vous le faites bien). Il est même possible de montrer la personnalité d’un personnage seul. Si vous voulez imprégner vos personnages d’une forte personnalité, alors voici quelques petits trucs à avoir toujours présent à l’esprit quand on anime. L’un d’entre eux est de définir le centre d’énergie par défaut de votre personnage et de l’utiliser pour aider à définir sa personnalité unique.

Ceci est une tentative de définition de ce qu’est le centre d’énergie. C’est, dans un personnage, l’endroit qui semble la source de son énergie et qui exerce l’influence principale sur ses attitudes, ses gestes et ses actions. Pour une personne normale, le centre d’énergie émane d’un endroit que les Japonais appellent « hara ». Il est généralement placé juste au-dessus de vos hanches et correspond avec votre centre de gravité quand vous êtes debout.

Voici quelques exemples verbaux, tirés de quelques films. Pendant que vous lisez, essayez de visualiser dans votre tête, comment le personnage est façonné et conduit par son centre d’énergie. Dans le dessin animé L’âge de glace, Sid a un centre d’énergie qui se situe derrière son arrière-train. Quand il marche, il se dandine avec ses fesses serrées, comme s’il avait cette force le poussant directement de son arrière-train. Dans Monstres et compagnies, le centre d’énergie de Mike semble être un peu au-dessus de sa tête, comme s’il était tiré par là, ce qui le rend léger et aérien. Par contre, le centre d’énergie de Sully est bas, aux environs des hanches. Quand il se tient debout, il y est comme installé dedans et cela lui donne une grande force de gravité qui le tire vers le bas. L’association de ces 2 personnages crée un très fort contraste. Ainsi ces personnalités distinctes sont aisément définies. Dans le film Toy Story , Buzz et Woody sont deux autres grands exemples de la superposition de deux centre d’énergie contrastés ce qui permet d’obtenir des personnages ayant des personnalités marquées. Le centre d’énergie de Buzz Lightyear est en général autour de sa poitrine. Il apparaît grand, fier et assuré. Woody a un centre d’énergie plus haut aux alentours de sa tête. Ses gestes tendent à être plus légers et plus aériens, poussant même parfois les épaules en avant dans une douce inclinaison anxieuse. Alors que les mouvements des mains de Buzz tendent à être plus forts et plus centraux au niveau de son torse, ne dépassant jamais ses épaules sauf à de rares moments. Il est l’image de la réserve et du contrôle de soi-même. Vous pouvez utiliser le centre d’énergie comme un filtre réglant le caractère de votre personnage. Le centre d’énergie est comme une loupe à travers laquelle vous pouvez regarder votre personnage pour le définir.

Voici ci-dessous quelques exemples de poses et comment le déplacement du centre d’énergie, sur le même modèle, peut définir une personnalité différente.

Comme je l’ai dit auparavant, la silhouette et la structure des poses de vos personnages tendent à illustrer leur centre d’énergie. Et bien qu’un personnage a un centre d’énergie par défaut qui va aider à définir sa personnalité, il n’est pas obligatoirement fixe. Vous pouvez le déplacer autour du personnage pour obtenir un effet encore plus grand. En le glissant un peu plus haut derrière les épaules il créera un sentiment d’anxiété et de nervosité. Ou vous pouvez le descendre et le rendre très lourd, comme si un invisible fardeau enfonçait le personnage vers le bas dans un sentiment de tristesse et de dépression. Vous pouvez le descendre plus bas pour un fort effet de menace. Shan-Yu dans Mulan a souvent son centre d’énergie très bas et c’est ce qui faisait de lui cette carcasse rêveuse et bouillante d'un bandit, très effrayant. Vous pouvez même déplacer le centre d’énergie dans un même plan pour montrer un fort changement de l’état émotionnel du personnage, allant de désespéré à plein d’espoir, de confiant à peu sûr, etc. Une simple changement du centre d’énergie d’un personnage dans un plan seul, peut amener un réel choc émotionnel. Pour un grand exemple d’animation, regardez Toy Story quand Buzz Lightyear réalise juste qu’il est un jouet. Notez alors que la confiance et son air fier s’écoulent hors de lui tandis que son centre d’énergie s’abaisse. Puis continuez de l’observer alors qu’il essaie de rejeter l’idée et qu’il décide d’essayer de prouver qu’il peut voler. Regardez le se redresser, ramenant son centre d’énergie du bas jusqu’à sa poitrine plein de défi et de fierté. Cette animation est un merveilleux exemple de cette technique simple.


En général, je pense que regardez des films ainsi que des dessins animés avec un œil attentif vous sera très utile pour essayer de saisir ce concept. Essayez de déterminer le moment où l’acteur ou l’animateur a choisi de poser le centre d’énergie de son personnage et observez comment il modifie de lui-même la personnalité du personnage. Le truc est d’être capable de le VOIR quand vous regardez et d’essayer d’analyser le mouvement.

ps: Si vous désirez quelques textes sur les centres d’énergie, le livre de Ed Hooks "Acting for Animators" contient une section intéressante à ce sujet. Mes remerciements à Ed pour son aide à éclaircir ces sujets. Les idées exprimées ici, viennent pour la plupart du travail de Ed qui enseigne aux animateurs, les principes du jeu d’acteur. Je me suis juste étendu sur le sujet dans l’espoir d’aider les gens à mieux le comprendre

creative commons license 2006 keith lango animation. some rights reserved.